Alban Pallares, Philippe Wodianyk et Grégory Herpe exposent aux Journées Européennes des Métiers d’Art, à Saint-Cyprien.

mars 14, 2014 by Gregory Herpe

Alban Pallares, Philippe Wodianyk et Grégory Herpe exposent aux Journées Européennes des Métiers d’Art, à Saint-Cyprien.

Ferronniers, bijoutiers, joailliers, souffleurs de verre, maroquiniers, harnacheurs, bourreliers, selliers, sabotiers, horlogers…  A l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art, au Grand Stade les Capellans, à Saint-Cyprien, de nombreux artisans vous dévoilent leur savoir faire à l’ancienne. Près de 70 professionnels travaillant dans les secteurs de la création et de la tradition vous dévoileront une partie de leurs secrets. Démonstrations pour les enfants, activités ludiques, tout sera mit en oeuvre pour accueillir les visiteurs, en famille, durant un week end qui s’annonce ensoleillé. Grenat de Perpignan, ferronnerie, tissage catalan, fouet en micocoulier, il y en aura pour tous les goûts…L’initiative est belle, tout comme le département des Pyrénées Orientales, et mérite un large succès.

Cette année, ce salon européen ambitieux fera la part belle à quelques artistes habitant la région, dont les œuvres, dans des domaines fort différents, ajouteront au crédit de ces journées dites « d’art ».

Ainsi, Alban Pallares, ferronnier d’art manipulant l’acier et l’inox, présentera ses œuvres uniques, subtil mélange de sensualité métallique et de créativité poétique. Sa spécialité? Le fer forgé et la sculpture en relief selon une technique toute particulière dont il est l’inventeur et dont il est à ce jour l’unique artiste français à la pratiquer (son atelier est à Saint-Estève).

Le peintre Philippe Wodianyk, ne saurait créer sans les influences des régions françaises dans lesquelles il a vécu enfant, puis adulte (il peint aujourd’hui à Saint-Estève). Cassis, le sud, la Provence, et leur couleurs vive, leurs contrastes puissants; les ruisseaux, aux détours de forêts humides, dans le Bourbonnais (graphisme foisonnant des campagnes françaises). Figuratif et l’abstrait, il s’en nourrit jusqu’à exprimer des états d’âme intérieur qui nous bouleversent.

Enfin, Grégory Herpe (qui vit aujourd’hui à Perpignan), photographe rock n’ roll aux relents pop art, nous montrera quelques unes des icônes de la pop qu’il a immortalisé depuis quelques années, pour différents magazines dans le monde. Des noirs & blancs puissants et torturés, dans lesquels sont mis en scène sans concession David Bowie, Bjork, Lady Gaga ou Sting. Du pop art à la Dorian Gray, dans lequel il cherche à capter l’âme de ses glorieux modèles.

Trois artistes à ne pas manquer dont les œuvres seront à la vente…

 

Le salon est ouvert de 14 h à 19 h, le vendredi 4 avril

De 10h à 19h, le samedi 5 avril

Et de 10h à 18h, le dimanche 6 avril

Entrée libre

Laisser une réponse