Archives

Archives pour l'auteur gregory

Lions : une espèce en voie de disparition…

J’ai eu la chance de voir évoluer en liberté de nombreux lions, au Kenya et en Tanzanie surtout,

mais aujourd’hui, cet animal fascinant est en voie de disparition…

L’Afrique aura perdu la moitié de ses lions d’ici 2035 si rien ne change.

Chasse, recul de la savane, raréfaction des proies et conflits

avec les communautés locales sont les moteurs principaux de ce déclin.

La moitié des lions d’Afrique

auront disparu dans 20 ans

Autrefois présent sur tout le continent africain, le lion a perdu en 50 ans

85% de son territoireet 80% de sa population.

The Brave_lion_gregory_herpe  the usurper  The Crown Prince

23 000 lions à l’état sauvage : un déclin de 80% depuis 50 ans

Alors que 500 000 lions parcouraient l’Afrique il y a un siècle, ils n’étaient déjà plus que 200 000 il y a 50 ans. En 2012, une étude annonçait 32 000 à 35 000 individus. D’autres estimations parlent de 23 000 individus seulement, soit une chute de 80% de la population. Il ne resterait à ce jour que 60 populations de lions sur le continent, dont la moitié compte moins de 50 animaux.

Seuls sept pays africains – Afrique du Sud, Botswana, Ethiopie, Kenya, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe – abritent encore une population supérieure à 1 000 lions, tandis que l’espèce s’est éteinte complètement dans 26 pays. La Tanzanie, où vivent 40% des 23 000 lions africains, apparaît comme une terre d’asile.

Les ONG s’alarment particulièrement devant le déclin des lions d’Afrique de l’ouest, qui ne comptent que pour 1% des lions du continent. Seules deux grandes populations de lions survivent encore dans cette région, dans des réserves naturelles. On dénombre ainsi 350 adultes dans le complexe WAP (W-Arly-Pendjari) à la frontière du Bénin, du Niger et du Burkina Faso, et 250 autres individus dans la réserve camerounaise de la Bénoué.

Seulement 10 000 lions à l’état sauvage en 2035

On s’attend à ce que la population des lions d’Afrique diminue encore de moitié au cours des vingt prochaines années. Ils ne seront alors plus qu’une dizaine de milliers. Si rien n’est fait pour renverser la tendance, l’espèce pourrait tout simplement s’éteindre d’ici 2050.

En Afrique de l’Ouest, l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) a inscrit le « roi des animaux » sur sa liste rouge des espèces « en danger critique d’extinction ». En Afrique centrale et orientale, il est considéré comme une espèce vulnérable.

Or, au sommet de la chaîne alimentaire en tant que super-prédateur, le lion joue un rôle primordial pour maintenir l’équilibre de l’écosystème africain. Par sa présence sur une terre de chasse, il régule la population d’autres carnivores, tels les hyènes et les chacals, et de ses proies (éléphants, buffles, zèbres, etc.) dont il force les migrations.

En particulier, l’extinction imminente des fauves d’Afrique de l’Ouest constitue une perte tragique pour la diversité génétique de l’espèce, car le patrimoine de cette lignée est très différent de celui des lions d’Afrique de l’Est.

Trophées de chasse et médecine traditionnelle : le marché grandissant des carcasses de félins

Chaque année, 600 lions meurent sous les balles des chasseurs occidentaux, majoritairement américains. Les safaris de chasse connaissent un succès grandissant. Considérée comme un loisir ou un sport, la chasse compromet de plus en plus la survie du lion d’Afrique, d’autant plus que les cibles les plus prisées sont les mâles dominants, plus forts et en meilleure santé.

Or, la disparition brutale d’un mâle dominant bouleverse la hiérarchie d’une troupe de lions et peut mettre en péril sa survie. S’ensuivent, effectivement, des luttes pour la domination entre les lions restants et le massacre des lionceaux du mâle dominant précédent, qui peuvent affaiblir l’autorité du nouveau mâle dominant.

Le braconnage des lions, que ce soit par des touristes occidentaux ou des braconniers locaux, nourrit le commerce florissant de viande et de trophées de chasse : organes, tapis en peau de lion, griffes et crânes ont du succès sur le marché noir.

Ce marché grossit aux Etats-Unis. Entre 1999 et 2008, les dépouilles de 60% des lions tués en Afrique ont été importées par les Etats-Unis. Mais il existe aussi en Afrique, et en moindre proportion en Asie, où des parties du lion, telles la peau ou les os, sont réputées pour leurs prétendues propriétés médicinales.

Les os des grands félins, broyés pour être réduits en poudre, entrent dans la composition de remèdes ou breuvages traditionnels variés : philtres d’amour, ou encore « vin de tigre ». Ce vin, préparé à partir d’os de tigre macérés dans de l’alcool de riz, est un produit phare de la médecine traditionnelle chinoise.

Les os de tigre, particulièrement recherchés par la médecine chinoise, pour faire ce vin, sont cependant devenus trop rares. La population de tigres sauvages a connu un déclin tragique : en 50 ans, les tigres sont passés de 50 000 à 3 000 individus à peine.

Le recul et la fragmentation de la savane

Les activités humaines (urbanisation, agriculture et élevage, installation humaine en Afrique subsaharienne) ont entraîné la déforestation massive de la savane, l’habitat naturel du lion. Le fauve n’occupe plus que 15% de son territoire historique, qui a aussi été fragmenté : les lions se retrouvent isolés sur de petits territoires éparpillés sur le continent africain.

L’urbanisation n’épargne pas les zones protégées. On annonçait récemment la construction d’une autoroute à travers le parc national du Serengeti en Tanzanie. Ce projet, très controversé, a par chance été suspendu en 2014 par la Cour de justice d’Afrique de l’Est.

La valeur économique des félins : entre curiosité touristique et trophée de chasse

Les réserves naturelles protègent les grands félins dans une certaine mesure. Mais les gouvernements locaux se trouvent dans une impasse : les parcs couvrent des territoires restreints. Parfois les rangers sont obligés de recourir à des mesures drastiques pour ne pas dépasser la capacité des parcs, comme la contraception ou l’euthanasie. Ce qui est un peu contradictoire au regard de l’état inquiétant des espèces.

Malheureusement, le confinement des animaux dans des parcs naturels les rend aussi plus vulnérables au braconnage. Ainsi, 77% des guépards vivent dans des réserves protégées, ce qui en ferait des victimes plus faciles pour les braconniers.

Par ailleurs, les gouvernements locaux tirent parti de la chasse organisée. Cette pratique procure des financements pour l’entretien des parcs nationaux. On justifie aussi les safaris de chasse, encadrés de manière responsable, parce qu’ils permettraient de réguler la population des fauves, afin qu’elle ne dépasse pas la capacité des parcs.

Une autre ambiguïté des parcs nationaux se situe dans le tourisme. Dans les pays d’Afrique centrale et de l’Est, la protection des lions est valorisée par l’activité touristique. Les grands félins sont effectivement une attraction très prisée. Les parcs naturels dans ces régions sont connus dans le monde entier et débordent de visiteurs.

Dans les régions d’Afrique de l’Ouest, au contraire, on peine à attirer les touristes. En conséquence, les parcs naturels protègent les félins sans tirer de bénéfices financiers. Ce qui n’encourage pas la protection du félin.

Enfin, il faut encore parler des conflits avec les populations locales : urbanisation et agriculture réduisent la surface des zones protégées. Par ailleurs, les réserves naturelles situées à proximité des villes posent des problèmes de sécurité et alimentent les conflits. Cette année, en Afrique du Sud, des lions se sont échappés à plusieurs reprises du parc national Kruger et se sont aventurés près des habitations…

Il est temps d’agir…


source:Floriane Boyer & EVI Association (Wildlife & Environmental Protection)

Plus de photos dans ce portfolio video de mon reportage chez Saint-Gobain Abrasives aux Pays-Bas, lors de la visite du site par le PDG mondial Pierre-André de Chalendar, ainsi que de Benit d’Iribarne, Président de Saint-Gobain Allemagne, Benelux & Autriche.

Visitez ma page Youtube et regardez-les:

 

stgobainyoutube


Exposé à Athènes, Grèce

Première exposition à Athènes, en Grèce, avec plusieurs photographes internationaux, à la Blank Wall Gallery …

Du 1er au 14 juin 2018, découvrez mes photos de Suède …

 

*Vous voulez travailler avec moi et organiser l’une de mes expositions?

Contactez-moi et parlons-en!

affiche 2 gregory herpe greece

Blank Wall Gallery

55 Fokionos Negri Street
11361 – Athens – Greece
[p] +30 211 4052138
[m] +30 694 3868 124
info@blankwallgallery.com

Pierre-André de Chalendar & Saint-Gobain

Il y a quelques jours, je me suis rendu aux Pays-Bas, à la demande de Mr. Joost Morsink, General Manager Northem Europe of Saint-Gobain Abrasives,

pour réaliser un reportage photo sur la visite du site par le PDG mondial de la firme, Mr Pierre-André de Chalendar, ainsi que de Mr Benoit d’Iribarne, Président de Saint-Gobain Allemagne, Benelux et Autriche.

Saint-Gobain est une entreprise française du CAC 40 spécialisée dans la production, la transformation et distribution de matériaux.

Fondée en 1665 par Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) sous le nom de Manufacture royale des glaces, l’entreprise est présente

dans soixante-six pays et emploie en 2017 près de 179 149 personnes.

Le défi était de faire des photos différentes, et en tout cas non conventionnelles pour une telle firme.

J’ai été frappé par la modernité, l’excellence de l’entreprise, et par l’extrême confort que l’on offre aux salariés. Une entreprise qui se soucie du bien-être de ses employés est une belle et bonne entreprise.

En 2018, Saint-Gobain a obtenu, pour la troisième année consécutive, la certification mondiale “Top Employer Global”. Seules 13 organisations dans le monde ont reçu ce label.

Bravo, donc, à Pierre-André de Chalendar, grand dirigeant français qui a comprit ce que devais être le monde de l’entreprise de demain (enfin…d’aujourd’hui!).

 

Vous êtes une entreprise et vous voulez des photos différentes pour communiquer? Contactez-moi! Je me déplace dans le monde entier.

 

L2060046Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeL2060049Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3104Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeDSC_3083Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3066DSC_3038

DSC_3023DSC_2938

DSC_3118DSC_3101Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3006Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeDSC_2944Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_2927Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpePierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3124Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

Abonnez-vous à ma chaine Youtube, c’est gratuit!

 

Pour voir la video de l’exposition Noto Fior di Noto, en Sicile, cliquez sur la photo ci-dessous:

gregoryherpe_notofiordinoto

Exposé en Sicile

La semaine passée, j’ai reçu un prix au Noto Fior di Foto, en Sicile.

Cerise sur le gâteau pour les photographes primés dans les différentes catégories,

une exposition débute aujourd’hui à la Fondation  Vittorio Emanuele-Teatro Tina Di Lorenzo,

à Noto, Sicile (ma seconde exposition cette semaine après le Nigéria).

La liste des photographes exposés:

Giovanni Coste (Italie)

Irina Gaivoronskaya (Russie)

Beatriz Glez Sa (Espagne)

Gregory Herpe (France)

Aleksandr Ivanov (Russie)

Kate (Russie)

Sky Kim (Georgie)

Massimiliano Monnecchi (Italie)

G. B. G. Son (Bangladesh)

Alexey Trofimov (Russie)

Tatsiana Tsyhanova (Belarussie)

Yana Vasilyeva (Russie)

Robin Yong (Australie)

 

gregoryherpe_notofiordinoto

Fondation  Vittorio Emanuele-Teatro Tina Di Lorenzo,

Piazza XVI Maggio, 1
96017 Noto
SR, Italy

Dog’s Life

Se promener dans les champs…

 

Pays-Bas, mai 2018

Exposition au Nigéria

Grande première pour moi hier, avec le vernissage de ma première exposition en Afrique!

Sur l’invitation de mon ami Simon Mack, commissaire d’expositions et photographe britannique,

j’ai le plaisir d’exposer quelques photos sur le thème « People across the globe »,

avec 8 autre photographes internationaux, pendant 3 semaines.

C’est au sein de l’Université ATBU, à Bauchi, que Simon a organisé cet événement, dans un pays ayant grand besoin d’art et de paix.

Une belle aventure…

« People across the globe »
Hans-Jorg Aleff – Allemagne
Steve Bennett – Grande-Bretagne
Subhasish Bhattacharya – Inde
Grégory Herpe – France
Leonardo Iheme – Nigeria
Simon Mack – Grande-Bretagne
Ernesto Muñiz – Mexique
Tim Ritchie – Australie
Lesley Weyman – Grande-Bretagne

Pour voir la video de promo, cliquez sur l’image ci-dessous:

expo nigeria gregory herpe

Abubakar Tafawa Balewa University
Ahmadu Bello Way, Bauchi, Nigeria

Live sur France Bleu

Vendredi dernier, j’ai eu le plaisir de participer , comme toutes les semaines, à l’émission « Et si on en parlait », animée par Patrick Mas sur France Bleu Roussillon, exceptionnellement en direct live de la Foire Expo.

J’étais entouré par trois autres chroniqueurs de talent, André Bonet, Président du CML(Centre Méditerranéen de Littérature), Frédérique Barriol-Montes, propriétaire viticole du Domaine la Casenove, et Jacky Loos, propriétaire de l’excellent restaurant Host & Vinum à Canet en Roussillon.

Quelques moments de bonne rigolade, comme toujours!

A revoir sur ma chaine Youtube (inscrivez-vous, c’est gratuit!) :

gregoryherpe_patrickmas_francebleu

 

Primé en Sicile!

Très heureux d’être primé aujourd’hui au Noto Fior di Foto, en Sicile.

L’une des photos de ma série cambodgienne, prise dans l’école Happy Chandara,

a obtenu le 3eme prix dans la catégorie Monochrome, ainsi que la Mention Honorable.

La photo sera exposée avec celles des vainqueurs de toutes les catégories lors du Noto Fior di Foto,

un festival photographique dans la superbe ville de Noto, en Sicile, les 18, 19, et 20 mai 2018.

prix noto fior di foto gregory herpe

Adresse:

Teatro Comunale Vittorio Emanuele
Piazza XVI Maggio, 1
96017 Noto
SR, Italy

http://www.notofiordifoto.it/apply/

Le magazine américain Popular Photo Magazine décernera bientôt le prix du meilleur portrait de l’année.

La photo que j’ai fait récemment d’une Femen est en lice.

Votez pour elle, si vous l’aimez, en cliquant sur la photo ci-dessous:

femen_gregoryherpe

Par avance, merci!

 

Jenny A Wenhammar, leader des Femen Suède devant mon objectif, livrant son message à Vladimir Poutine et à Erdogan…sur youtube:

 Sie Ist Idaho

Femen : leur message à Poutine et Erdogan

Leader des Femen en Suède, Jenny A Wenhammar, souhaitait me rencontrer afin que je réalise, pour elle et son mouvement, la photo destinée à délivrer deux messages forts liés à l’actualité :

- Le premier, destiné à Vladimir Poutine, à l’occasion de l’élection présidentielle en Russie, événement fort de ce 18 mars 2018. Elle souhaite au travers de cette photo dénoncer l’absence de démocratie en Russie, le manque de droits des femmes, et les discriminations faites aux LGTB.

- Le second, destiné à Recep Tayyip Erdoğan et à la Turquie, condamnant leur tentative de génocide à l’encontre du peuple kurde à Afrin.

Sur le chemin du 1er Festival Féministe du Portugal, elle est venu me voir avec pour seule requête de poser avec « mes nuages » et mon style.

Les Femen sont devenues internationalement célèbres en organisant des actions, essentiellement seins nus avec des slogans écrits sur le corps, ceci dans le but de défendre les droits des femmes, de s’impliquer en faveur de la démocratie, et de lutter contre la corruption ou encore contre l’influence des religions dans la société.

 

La photo non censurée:

Femen - feminists fight Erdogan and Putin

 

Vous trouverez ci-dessous le communiqué officiel des Femen accompagnant cette photo:

 

« LES FEMINISTES COMBATTENT ERDOGAN ET POUTINE

Le 18 mars 2018, Poutine a sacrifié le peuple kurde à Afrin pour son fantasme de superpuissance, à la date du 4ème anniversaire de son annexion sournoise de la Crimée, en Ukraine, en 2014.

Le 18 Mars 2018, Poutine a organisé des élections sans choix, et à fermé les yeux sur la fausse démocratie turque dirigée par son apprenti Erdogan qui, tôt le matin a commodément annexé
Afrin à Rojava dans le nord de la Syrie. Soyons clairs, Poutine et Erdogan sont désireux de construire leur fascisme nationaliste en combattant les valeurs féministes.
Ils se battent en installant une double peur, mais Femen ne les craint pas. Les fémistes se défendent!
Poutine et Erdogan sont des frères jumeaux maléfiques dans leur utilisation du fascisme pour faire taire les défenseurs de la démocratie et de la liberté d’expression, étendus à tous les membres
de la société.

Ils combattent les droits de l’homme à travers le harcèlement, l’emprisonnement et le meurtre de personnes libres de penser. Saluant la peur et craignant l’opposition.
Ils ont étendu la peur en cultivant le nationalisme conservateur et la fierté religieuse, affirmant que les valeurs occidentales saperaient la Russie et la Turquie.

Et ce qui les effraie le plus, c’est l’égalité et les droits LGBT. Les despotes ont toujours peur du féminisme, à travers l’histoire.

Le 18 mars 1940, Hitler a rencontré son frère jumeau Mussolini dans le col du Brenner, et l’histoire se répète encore et encore quand des psychopathes autoritaires reconnaissent

qu’ils peuvent s’entraider pour étendre leurs territoires, en saisissant tout ce qu’ils veulent.

De l’autre côté nos valeurs sont opposées; du féminisme et des droits pour tous les êtres vivants.

Ce sont deux systèmes en guerre. Les combattants de la liberté kurdes avec leurs femmes et leurs hommes si courageux au sein du YPJ!
Ce YPG qui a si largement contribué à mettre fin au califat islamique dans la région, et qui croit aux valeurs de la laïcité et des droits des femmes, établissant une démocratie directe inclusive
et une révolution de genre, où les minorités ethniques et la communauté gay sont les bienvenues.

La révolution du Rojava a uni le socialisme, le féminisme et même l’écologisme.
Quand Erdogan a réprimé, à la surprise générale, Gezi Park en 2013, le monde aurait dû anticiper le pire à venir. Maintenant, après le coup d’Etat de la Turquie
le régime emprisonne plus de journalistes que tout autre gouvernement sur Terre, et comme Erdogan étend son califat sunnite, la relation entre la Turquie et le djihadisme est
indéniable. Les génocides kurdes répétés, récemment commis par l’Etat islamique, sont poursuivis par Erdogan, toléré par Poutine.

Poutine a trahi les Kurdes, et  donc le monde, comme le monde a négligé la Russie en menant une campagne aérienne horrible en Syrie au nom des forces d’Assad, depuis 2015.

Poutine et Erdogan font grandir leur pouvoir grâce à un Occident hésitant, et pour Poutine, un conflit turc avec l’OTAN est un plus.
Alors, il y a deux mois, la Turquie a lancé une offensive aérienne et terrestre appelée « Branche d’olivier » contre l’Afrin contrôlé par les Kurdes, même si les troupes américaines ont combattu avec les Kurdes
contre l’Etat islamique! Poutine a retiré le bouclier aérien russe protégeant Afrin, donnant une approbation évidente. Poutine a toléré le nettoyage ethnique le jour de ses fausses élections
victorieuses, où les électeurs ont été forcés de le choisir pour six années de dictature supplémentaires. Cela déstabilise les relations entre Assad et Rouhani, mais Poutine préfère cela afin de nuire

à la stabilité de l’Union européenne et aux relations transatlantiques. Ici Poutine et Erdogan se tiennent main dans la main – heureux homophobes jumeaux unis pour
empêcher toute dérive de l’ouest. Car ils sont aussi excités pour le pouvoir qu’ils ont peur du féminisme.
LE FÉMINISME EST LE FUTUR, ET NOUS SOMMES PRÊTS À LUTTER POUR LUI! »

Prix de la Meilleure Photo de Presse

Je n’avais pas vu ces images de la cérémonie de remise des prix de la 29ème Nuit de la Presse, en 2015.

J’eu le plaisir ce soir-là de recevoir le Prix de la Meilleure Photo de Presse pour une image tirée de mon reportage sur les manifestations d’après les attentats de Charlie Hebdo.

Voici donc la video de l’agréable souvenir d’un trophée qui m’a ouvert quelques portes.

Cliquez sur l’image (et abonnez-vous à ma chaine Youtube!):

gregory herpe nuit de la presse - meilleure photo de presse 2015 - je suis charlie2

 

Tempete…

Canet en Roussillon, 1er mars 2018

Avec la vague de froid qui s’est abattue sur la France et l’Europe en général, les côtes catalanes montrèrent en début de semaine une poétique colère…

 

Ligne Roset Cinna

En collaboration avec la galerie Castang Art Project, une sélection grands formats de mes photographies sont actuellement en vente dans le magasin Ligne Roset Cinna de Perpignan.

Ligne Roset propose un ameublement et des pièces d’art contemporain haut de gamme depuis plusieurs décennies, et fait référence.

L’occasion de changer ou d’agrémenter votre décoration intérieure, en acquérant mes photos!

gregory_herpe_ligne_roset_cinna02  gregory_herpe_ligne_roset_cinna03

gregory_herpe_ligne_roset_cinna04 gregory_herpe_ligne_roset_cinna05 gregory_herpe_ligne_roset_cinna06

 

 

Anders om

Premier livre de ma belle-fille, Amber Huijskes, exposé à la bibliothèque d’Arnhem, Pays-Bas.

« Anders om » est une histoire pour enfant, toute à l’envers.

Très fier d’elle…

 

son site officiel:  https://www.amberhuijskes.com/

Abonnez-vous à ma chaine Youtube!

J’ai créé une chaine Youtube, afin de vous y proposer mes reportages en videos, mes interviews filmées, et bientôt, des tutoriaux sur la photographie et photoshop.

Rejoignez-moi, abonnez-vous et partagez avec vos amis!

A bientôt…

youtube_gregory_herpe

Une video du vernissage de mon exposition « Political Poetical », à la galerie Art & Business de Zurich, réalisée par Mlle Meret Lossen.

Cliquez:

dali_picasso_erwin_olaf_gregory_herpe_youtube_zurich

 

 

Orelsan – 3 Victoires de la Musique

Bravo à Orelsan, que j’ai eu la chance de photographier, et qui triomphe cette nuit aux Victoires de la Musique dans les catégories:

 

-Artiste masculin de l’année

-Album de musiques urbaines

-Création audiovisuelle

 

Au-delà des polémiques, j’ai rencontré un garçon réellement charmant, simple et intelligent.

 

Bravo Aurélien …

DSC_5071

DSC_0163

 

ACHETER DE L’ART

Il y a différents avantages à acheter l’œuvre d’un artiste vivant (la défiscalisation pour une entreprise, par exemple).

Toutes mes photographies sont signées, numérotées (séries de 8 ou 20 tirages seulement), avec un certificat d’authentification.

Vous trouverez les formats et les tarifs ici:

http://www.gregoryherpe.fr/prix/

 

Je me tiens, avec grand plaisir, à votre disposition pour toute question:

http://www.gregoryherpe.fr/contact/

American Gothic

Le 1er janvier 2018, en me promenant sur les terres entourant la ville de Winterswijk, aux Pays-Bas, près de la frontière allemande, j’eu la divine surprise de tomber sur ce chalet, inspiré par l’un des plus célèbres tableaux du XXème siècle:

American Gothic, de l’américain Grant Wood. Cette toile, faisant partie de la collection de l’Institut d’Art de Chicago, nous montre un paysan debout à côté de sa fille célibataire. Les modèles étaient le dentiste et la sœur de Wood.

La femme est vêtue d’un tablier imprimé colonial imitant le style traditionnel américain du XIXᵉ siècle et le couple est dans les rôles traditionnels des hommes et des femmes, la fourche représentant le dur labeur et les fleurs au-dessus

de l’épaule droite de la femme suggérant la vie domestique.

Étonnant de trouver cette adaptation très libre en pleine campagne batave, et de constater que son auteur (anonyme) a choisi de faire cligner de l’oeil la jeune fille, pour des raisons inconnues…

 

Bonne année 2018
Joyeux Noël!

A tous, je souhaite un joyeux Noël et le cadeau d’être avec ceux que vous cherissez….

Zurich: l’expo se tiendra jusqu’au 6 janvier 2018

Un beau vernissage, le 11 novembre dernier, à la Art & Business Gallery, pour cette exposition muséale, « Political Poetical », à laquelle j’ai l’honneur de participer.

Grand honneur d’être exposé, en tant qu’artiste émergeant, aux côtés de grands Maîtres comme Pablo Picasso, Salvador Dali, et Erwin Olaf, mais aussi Santiago Sierra, Chus García-Fraile, Johan Wahlstrom, Johanna Reich, et  Josie McCoy, et de voir mes photos face aux dessins de Picasso.

Merci à Petra Lossen (directrice), Leonhard Flopp (propriétaire de la galerie) & Paco Barragan (curator).

 

zzz

Le curator de l’expo, Paco Barragan, Leonhard Flopp, propriétaire de la galerie, et Petra Lossen, directrice de la galerie, m’entourent.

 

Sans titre-1

Avec Gaynor Dunraven, agent d’artistes

 

20171111_143129

Un tirage original d’Erwin Olaf au milieu des dessins de Picasso

 

20171111_142623

Avec l’agent d’artiste Gaynor Dunraven, et le curator Paco Barragan

 

zz

Avec une sculpture de Dali

 

zzzz

Mon Canon AE1…

 

 

Dans The Pariser, d’Ulysse Gosset et Laetitia Monsacré

Un article sympathique de la journaliste et photographe Karine Sicard-Bouvatier, sur le blog « The Pariser »,

version numérique du magazine éponyme lancé par les excellents journalistes Ulysse Gosset et Laetitia Monsacré, et dans lequel je suis cité.

http://www.jimlepariser.fr/fotofever-vive-la-jeunesse/

 

FOTOFEVER 2017, c’est fait…

De belles rencontres professionnelles au salon FotoFever 2017, dans le cadre prestigieux du Carrousel du Louvre.

La galerie Castang Art Project y présentais mon travail animalier en Afrique, du Kenya à l »Ethiopie, en passant par la Tanzanie, Namibie, Cameroun, Congo, du 10 au 12 novembre prochain.

Je vous invite à vous rapprocher de Roger Castang, directeur de la galerie, pour acquérir ces oeuvres: http://www.castangalerie.com/

 

20171112_114733

avec Cécile Schall, directrice de Fotofever

20171112_160912

avec Olivier Pérouze, scénariste de dessins animés

23244276_10155746898019373_1182238709060877277_n

20171112_105141

20171112_105636

Roger Castang, directeur de la galerie Castang Art Project

Miss Pin-Up France 2018

Hier soir, sur France Bleu, dans l’émission présentée par Patrick Mas, « Et si on en parlait » (tous les jeudi de 18 à 19h), nous recevions Mlle Pauline Vidal, élue Miss Pin-Up France 2018.

L’occasion pour nous (avec Jacques Font, propriétaires de plusieurs cinema, et Thierry Meyer, agitateur public avec Boitaclous), de découvrir une jeune femme prônant de belles valeurs humaines, rappelant ce que fut l’élégance à la française dans les années 50.

Sans la moindre vulgarité, sa voilette surplombe le cerveau bien rempli de cette toiletteuse pour chien qui défendra les couleurs françaises à l’élection de Miss Las Vegas Pin-Up, véritable championnat du Monde de la discipline.

Bonne chance, Pauline!

Berhart, artiste lowbrow

Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de rencontrer l’artiste Berhart (et de lui acheter deux splendides estampes, par la même occasion) à la convention de tatouage de Perpignan.
Artiste autodidacte et très original, je vous livre ci-dessous sa bio officielle et vous invite à découvrir son site:

http://berhart.blogspot.fr/p/lowbrow.html

LOWBROW ARTIST OU POP-SYMBOLISTE ?
A la fin des années 80, alors qu’il a pris la suite de la BD des Pieds Nickelés de Pellos, Berhart « décore » les rues de Toulouse de ses Zigawés, des pochoirs et des stikers aux graphismes inspirés par l’art africain. 
Par la suite, il laisse la rue et la BD pour l’illustration et la direction artistique dans l’édition et la communication. 
Il en profite, au milieu des années 90, pour éditer la revue de BD thématique Azimut
À partir de 2005, à la tête de la Galerie Berhart, il ne se consacre plus qu’à son art, ouvrant une parenthèse entre 2008 et 2012 pour diriger Caramba! Publishing, une maison d’édition d’ebooks particulièrement innovante. 
Depuis 2013, revenu à son art, il produit de grands dessins noir et blanc à la composition dense et complexe fourmillant de messages ésotériques, politiques, mystiques et alchimiques. Il y détourne les œuvres classiques autant que les références et l’imagerie de la culture populaire, leur donnant un nouveau sens et une forte charge symbolique
En parallèle, il réalise des peintures très colorées inspirées par la street-culture et les comics.

A l’avant-garde du Pop Art et hors des sentiers de l’art institutionnel, il construit une œuvre riche de sens, critique et décomplexée, questionnant le chaos culturel et social de ce XXIe siècle.

 

 

Zurich

Work in progress…le vernissage a lieu demain…

Je suis très heureux de figurer dans la magnifique exposition muséale organiser à Zurich par Petra Lossen & Paco Barragan, à la Art & Business Gallery, en novembre prochain.

Le thème « Political Poetical », très riche, déclinera toutes les nuances qu’utilisent les artistes afin de faire passer un message politique.

La politique peut-elle être poétique?

Grand honneur d’être exposé, en tant qu’artiste émergeant, aux côtés de grands Maîtres comme Pablo Picasso, Salvador Dali, et Erwin Olaf, mais aussi Santiago Sierra, Chus García-Fraile, Johan Wahlstrom, Johanna Reich, et  Josie McCoy.

L’exposition durera jusque janvier 2018 et le vernissage se tiendra le 11 novembre 2017 à 14h00…

Je vous y attends…

DSC_8091

Leonhard Fopp, propriétaire de la galerie, assis au milieu de dessins de Pablo Picasso

20171109_141030

Les photos de Gregory Herpe & Erwin Olaf

 

20171109_171117

Paco Barragan, commissaire de l’exposition, ajuste une toile de Nicola Verlato, au milieu des photos de Gregory Herpe, et des oeuvres de Josie McCoy et Johann Wahlstrom

20171109_182755

Gregory Herpe, et Petra Lossen, commissaire de l’exposition

petra lossen_gregory herpe_paco barragan _leonhard fopp

Petra Lossen, Gregory Herpe, Paco Barragan, Leonhard Fopp.

 

« Political Poetical »

An International Art Show curated by Petra Lossen & Paco Barragan

Art & Business Gallery

Trittligasse 4 – 8801 Zurich