Archives

Archives de la catégorie for ‘Communication’

Plus de photos dans ce portfolio video de mon reportage chez Saint-Gobain Abrasives aux Pays-Bas, lors de la visite du site par le PDG mondial Pierre-André de Chalendar, ainsi que de Benit d’Iribarne, Président de Saint-Gobain Allemagne, Benelux & Autriche.

Visitez ma page Youtube et regardez-les:

 

stgobainyoutube


Pierre-André de Chalendar & Saint-Gobain

Il y a quelques jours, je me suis rendu aux Pays-Bas, à la demande de Mr. Joost Morsink, General Manager Northem Europe of Saint-Gobain Abrasives,

pour réaliser un reportage photo sur la visite du site par le PDG mondial de la firme, Mr Pierre-André de Chalendar, ainsi que de Mr Benoit d’Iribarne, Président de Saint-Gobain Allemagne, Benelux et Autriche.

Saint-Gobain est une entreprise française du CAC 40 spécialisée dans la production, la transformation et distribution de matériaux.

Fondée en 1665 par Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) sous le nom de Manufacture royale des glaces, l’entreprise est présente

dans soixante-six pays et emploie en 2017 près de 179 149 personnes.

Le défi était de faire des photos différentes, et en tout cas non conventionnelles pour une telle firme.

J’ai été frappé par la modernité, l’excellence de l’entreprise, et par l’extrême confort que l’on offre aux salariés. Une entreprise qui se soucie du bien-être de ses employés est une belle et bonne entreprise.

En 2018, Saint-Gobain a obtenu, pour la troisième année consécutive, la certification mondiale “Top Employer Global”. Seules 13 organisations dans le monde ont reçu ce label.

Bravo, donc, à Pierre-André de Chalendar, grand dirigeant français qui a comprit ce que devais être le monde de l’entreprise de demain (enfin…d’aujourd’hui!).

 

Vous êtes une entreprise et vous voulez des photos différentes pour communiquer? Contactez-moi! Je me déplace dans le monde entier.

 

L2060046Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeL2060049Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3104Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeDSC_3083Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3066DSC_3038

DSC_3023DSC_2938

DSC_3118DSC_3101Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3006Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpeDSC_2944Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_2927Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpePierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

DSC_3124Pierre-André_de_Chalendar_saintgobain_gregoryherpe

Hier, pas de wifi ou très peu et donc, impossible d’écrire sur mon blog. C’est un peu mieux aujourd’hui, malgré un orage dont le Cambodge a le secret et qui m’a trempé jusqu’aux os.

Hier matin, donc, après avoir photographié quelques classes, je me suis retrouvé sur un chemin bordant un ruisseau. Là, des cueilleuses de jasmin remplissaient des sacs sous un soleil de plomb.

DSC_2351

DSC_2378

En fait, le Cambodge est un pays qui s’organise autour des cours d’eau et des routes. Les villages les suivent, les maisons en enfilades se succèdent sans jamais entrer trop profondément dans la forêt.

Je vois des scènes de vie, des images, que je capte; une femme qui fait cuire des pattes de poulets, un homme vend des œufs dont la fraicheur laisse franchement à désirer, de jeunes moines mendient, quelques petites garçons jouent au football…

DSC_2904

Les visages se succèdent de l’école aux villages et je remarque toujours la même profondeur, la même force, la même gentillesse aussi, dans le regard des cambodgiens.

 

Ce matin, cours d’écriture khmer et anglais; les petites donnent du cœur à l’ouvrage.

DSC_2746

DSC_2524

Mimi me demande de faire quelques photos d’élèves pour leurs parrains qui leur ont envoyé des cadeaux. Il s’agit de les montrer, heureuse de ces attentions. Elles en ont de la chance d’avoir des « anges gardiens » qui veillent sur elles d’aussi loin, avec bienveillance.  J’accepte bien volontiers car je sais que cela fera plaisir aux parrains et marraines (et à Mimi qui fait quand même les meilleures soupes du monde!).

Les unes reçoivent une montre, un collier, de jolies robes, les autres du matériel de dessin, un petit haut, des boucles d’oreilles…Leurs yeux brillent d’émotion.

 

Puis Mimi et moi partons en tchouk-tchouk, avec une maman et deux élèves, pour visiter des familles sur l’île qui fait face à Happy Chandara: Anloung Chen Island, au milieu de la rivière Bassac.

Le passage du bac est agréable et une brise légère nous rafraichi un peu; l’adolescent au gouvernail « conduit » avec ses pieds, ses cuisses, rarement ses mains.

Sur l’île, nous croisons quelques temples puis arrivons dans la famille de Kun Srey Srars, élève en 6ème à Happy Chandara. Le père, violent et alcoolique, a abandonné sa mère et ses six frères. Ils vivent très pauvrement et ne mangent certainement pas tous les jours (n’attendez pas « à leur faim » pour clore cette phrase)…

La maman est courageuse et ne se plaint jamais de son triste sort. Elle protège ses enfants et s’en occupe du mieux qu’elle peut. Ils ne manquent jamais d’amour.

DSC_2899

L’un des gamins fait du vélo; il doit avoir 7 ans tout au plus. Son vélo n’ayant plus de selle, il en a confectionné une avec une noix de coco. Débrouillard, le petit…

 

De retour à Happy Chandara, je fais la connaissance de Philippe, le jardinier de l’internat qui fait pousser miraculeusement fruits et légumes dans un jardin en permaculture.

C’est quoi, la permaculture? Le mot « permaculture » est la contraction de « agriculture permanente ».

DSC_2324

Créer un jardin en permaculture permet de répondre à nos besoins humains tout en améliorant notre environnement (développement de la biodiversité, création d’habitats pour la faune et les insectes utiles, enrichissement de la terre…). Le jardin est florissant, se délectant du climat propice.

Ma journée se déroula sous le signe de l’eau…L’eau du jardin, l’eau de la rivière Bassac et du bac, l’eau de l’orage qui tombe à présent. Je suis parti en vtt rejoindre le bac à nouveau, justement, pour voir les petites élèves de l’école rentrer chez elle sur les flots, puisque la cloche a sonnée.

DSC_2995

Elles sont surprises et contentes de me voir leur faire un dernier coucou et me font des signes de la main tandis que s’éloigne le frêle esquif que rien, pourtant, ne semble pouvoir arrêter…

DSC_3067

Demain sera un autre jour…

DSC_2955

Boutique Ephémère Française à Bristol…

La maîtresse des lieux Violaine Pondart et sa sémillante stagiaire Aurélie.

 

Lorsqu’on se dit « Tiens ! J’irais bien en Angleterre ! », on ne pense pas forcément à Bristol.
Et pourtant…Située au sud-ouest du pays, sur la rivière Avon marquant traditionnellement la frontière entre les comtés de Gloucestershire et le Somerset, elle compte plus de 400.000 habitants ce qui en fait la sixième ville d’Angleterre.
450 parc et jardin, une ville dédiée au street-art (l’artiste Banksy en est originaire et ses graffiti couvrent de nombreux immeubles de la cité), berceau du trip hop, avec Tricky ainsi que les groupes Portishead et Massive Attack, Bristol a aussi vu naitre l’acteur Cary Grant et le chanteur Nik Kershaw.
Mais Bristol est avant tout une ville énergique, moderne et passionnante.
Ça bouge, il y a du monde, et les gens y sont très créatifs.

C’est là que la journaliste économique Violaine Pondard et son compagnon Lionel Poulain ont décidés de poser leurs valises, avec leur petite fille, et d’ouvrir un pop-up store dédié aux produits français.
J’ai connu Violaine il y a une dizaine d’année, à Vannes, dans le Morbihan ; elle avait à l’époque écrit un ou deux articles sur moi. J’ai tout de suite trouvé cette jeune journaliste sympathique et ai donc été très heureux de la revoir en famille dans la pas si perfide Albion que ça.
« Bonjour People » est une boutique éphémère située dans le quartier de Broadmead qui vous propose de nombreuses marques bretonnes de « Papa pique et maman coud » à « Experelle » en passant par « Vingt heures cinq » et beaucoup d’autres (et logiquement, bientôt mes photos, héhéhé !). Vêtements, sac ou transat en voile de bateau, objets de décoration, et bientôt épicerie fine made in Morbihan, Violaine et Lionel propose des produits de qualité à une clientele séduite par le goût français à la mode celte.
Il est a saluer le courage de cette petite famille qui a su s’expatrier pour vivre une aventure professionnelle et humaine que l’on ne peut qu’envier. Et en plus, ils sont sympathiques !
Epaulés par la super-stagiaire Aurélie, je ne doute pas de leur succès, que je leur souhaite à la hauteur de leur gentillesse.

Alors si vous passez à Bristol, allez les voir et découvrir leurs produits ; vous en serez enchantés…

 

Bonjour People, 6/7 St James Arcade, Broadmead, Bristol, BS1 3JA

www.bonjourpeople.co.uk