Jour 4 : Le long des chemins de terre…

juin 9, 2016 by Gregory Herpe

Ce matin, Mimi (véritable « maman » de tout le monde, à Happy Chandara, et le cœur sur la main) et moi sommes allés visiter la famille de deux petites filles de l’école, qui vivent dans une misère sidérante.

Le père vends du Jasmin à Phnom Penh, mais dénoncés par des concurrents,  sa femme et lui viennent de passer trois semaines en prison; pas d’argent pour acheter leur liberté auprès des policiers….

Imaginez-vous cela…Trois semaines dans une geôle, au Cambodge, pour avoir vendu dans la rue du jasmin, et uniquement pour faire vivre sa famille déjà dans le plus grand besoin…

Ils ont quatre filles (les deux plus grandes sont à l’internat), et la grand-mère vit avec eux, malade, dans une unique petite cabane de taules et de bambous sur pilotis, au dessus d’eaux croupies…

Et ces gens-là vous accueillent avec un sourire qui vous prends l’âme…

DSC_1204

C’était aussi l’occasion de voir, tôt dans la matinée, la levée du drapeau, et 1000 petites filles en uniforme prêtent à dévorer leurs livres d’école.

DSC_1136

Elles sont émouvantes, ces enfants, et je pense très fort à ma fille, Agatha, qui s’entendrait à merveille avec certaines de ces gamines pleines d’espièglerie et de malice dans le regard.

Seul problème, mon Agatha n’aimerait surement pas le petit déjeuner local: riz et sardines…Nos enfants, en Europe, ne savent pas à quel point ils ont tout…

Je vois ces jeunes étudiantes jouer au basket sous les bananiers, apprendre la couture et la broderie, les mathématiques et le khmer. J’en croise d’autres, plus grande, dans l’escalier, se préparant à une épreuve d’anglais. Nous échangeons quelques mots et elles me prouvent à quel point elles ont bien apprit leurs leçons. Bravo les filles, bravo à vos professeurs pleins d’abnégation, et bravo à Tina, Mimi, Danielle, Denis, tous les collaborateurs et les stagiaires de « Toutes à l’école » pour le formidable boulot que je vois en ne cessant de m’émerveiller…

DSC_1220

Ces jeunes filles, grâce à l’association, ne seront pas vouées aux champs comme leur maman, et leurs grand-mères avant elles, mais elles deviendront demain médecins, architectes, professeurs, avocates peut-être, comme mes partenaires, la SOCIETEA, avocats conseils, qui seraient sans doute émus de voir Happy Chandara, j’en suis certain, tant ce sont deux belles personnes (encore merci Céline Hernandez & Sébastien Maffray!).

 

Cet après-midi, Denis m’a prêté son vtt. Où a-t-il pu chercher que je chevauchais ce genre de monture! Quoi qu’il en soit, je suis parti sur la route menant à Phnom Penh en quête de rencontres authentiques avec les cambodgiens.

Le long de la route de terre, défoncée par les millions de camions, de 4×4, de motos qui la pratiquent tous les ans, les gens vivent. Ils vivent comme ils peuvent, c’est à dire de pas grand-chose, mais cela suffit.

Les uns vendent de l’essence dans de vieilles bouteilles de Coca-Cola en verre d’un Litre, d’autres vendent des sodas et des bières, dont la fraicheur est sujette à caution. Je vois des salons de coiffure fait de bric et de broc, et des femmes semant le jasmin… Je croise de vieux hommes harassés par le poids des régimes de bananes (sans doute plusieurs centaines de kilos) qui  avancent péniblement sur des mobylettes d’un autre siècle.

DSC_1335

En m’aventurant sur un petit chemin, attiré par une musique tonitruante, je tombe sur les préparatifs d’un mariage. Puis des temples, qui se dressent fièrement vers ce soleil de plomb qui brûlent mon crâne élégamment dégarni.

DSC_1198

Les gens me saluent, et je vais à leurs rencontres, nous discutons, eux en khmer, moi en français, ou en anglais, avec toujours le même résultat: nous ne nous comprenons pas…mais nous nous comprenons quand même!

Je veux dire par-là qu’ils m’accueillent et que je m’intéresse à eux, qu’ils me sourient et que je leur souris. Je prends des photos, puis je leur montre sur l’écran de mon Nikon. Ils aiment ça, ils rient, et puis, un peu comme de nouveaux amis, nous nous séparons en nous faisant des signes de la main…

DSC_1283

 

Laisser une réponse

Current day month ye@r *