Stromae au Musée Grevin

novembre 28, 2013 by Gregory Herpe

Dans le clip de son tube Papaoutai, il se met en scène en papa statufié… D’ici peu, la fiction rejoindra la réalité pour Stromae; en effet, il fera son entrée au sein du prestigieux musée Grévin dans les jours à venir.

Le chanteur de 28 ans (de son vrai nom Paul Van Haver) a été contacté par le célèbre établissement pour rejoindre le rang très sélect de sa collection de doubles de cire. Une demande à laquelle Stromae a donc répondu par l’affirmative, comme l’ont confirmé les responsables du musée parisien. Si l’on sait que la future statue en question sera inaugurée en 2014, la date prévue reste à ce jour inconnue. Stromae peut en tout cas d’ores et déjà se targuer de la nouvelle car il ne fera ni plus ni moins partie des plus jeunes membres du musée de cire et sera surtout l’une des seules personnalités belges à trôner (avec l’écrivain star Amélie Nothomb et l’acteur Benoît Poelvoorde) fièrement dans les allées, au côté notamment de Céline Dion et de Lady Gaga.

Reconnaissance ultime, cette « statutification » vient couronner un succès pour le moins fulgurant. Avec son excellent Racine carrée (dont sont extraits les parfaits Papaoutai et Formidable), Stromae s’est très vite garanti une place au panthéon des artistes francophones.

Propulsé au firmament en trois petites années seulement, le chanteur n’est décidément pas près d’en redescendre. Auréolé de nombreuses récompenses, dont un MTV Europe Music Award du « meilleur artiste belge », Stromae s’est même vu remettre, lundi 25 novembre, le Prix Rolf Marbot de la chanson de l’année pour la chanson Formidable, une des récompenses des Grands Prix Sacem. Et c’est des mains de son ami le rappeur Orelsan, que le Belge a reçu le prestigieux trophée lors d’une cérémonie qui s’est déroulée lundi 25 novembre à l’Olympia. Très complices, le Belge et le Normand ont échangé les fleurs, Orelsan confiant comment Formidable l’avait hanté au point de contaminer toutes ses mélodies alors qu’il essayait de composer son propre album, et Stromae louant son compère pour lui avoir appris « qu’on ne fait pas de musique tout seul » et l’avoir « sorti de la mouise » dans l’élaboration de certains morceaux. Le hitmaker du Plat Pays en a profité pour révéler que son prochain clip serait moins fou que ceux, remarquables et remarqués, de Formidable et Papaoutai. Histoire d’éviter la surenchère et de laisser le projet Racine carrée vivre…

Laisser une réponse